Un environnement naturel, et réfléchi.
La plantation de centaines de mètres d'une haie champêtre, variée et protectrice contre les traitements des champs voisins, assure aussi l'accueil de nombreux insectes auxiliaires, tout comme celui des oiseaux qui sont d'une aide précieuse en dévorant quantité d'insectes : fauvettes, mésanges, entre autres. Plusieurs dizaines de nichoirs améliorent leurs possibilités de nidification. Ces haies peuvent en outre  fournir un apport en bois de chauffage non négligeable. De la phacélie, de la consoude, un maximum de plantes utiles à la nourriture des sols et de fleurs mellifères ont été implantées : des ruches sont disposées ça et là pour permettre une pollinisation maximale...Rien n'est laissé au hasard ! L'arboriculture est en fait une production agricole moderne et scientifique.

Les moutons
La terre, les plantes, le cosmos... Entre ces éléments un maillon manquait : ce sont les moutons qui apportent au verger leur simple et efficace complémentarité, des  apports d'engrais naturels, qui tondent et entretiennent de façon naturelle : eux aussi font partie de la biodiversité et ont toute leur place dans une exploitation basée sur les symbioses et le respect des équilibres.
Les marais
Nichés au coeur de la propriété familiale, les marais constituent une zone sauvage, refuge des canards et des oiseaux d'eau, parfois éclairés par le bleu et l'orange du martin pêcheur...Une partie en a été remise en culture, se prêtant très bien au maraîchage biologique : la terre, ici, grasse et noire, est nourricière à l'envi : au vert tendre des aulnes répond le rose des salicaires, vivantes bordures des planches de légumes, clin d'oeil aux hortillonnages traditionnels de la Somme.Le silence, ici, se découvre en barque, que l'hiver endormira quelque temps.